• Lapauw Coralie

Les îles Lavezzi !

Quel rêve de partir sur une île déconnectée du monde ! Et oui, pas de connexion internet sur cette magnifique île. Un bateau en provenance de Bonifacio vous amène en 30 minutes sur cette petite île déserte, quelques touristes qui comme vous ont pris le bateau, mais aucune autre civilisation.

Une journée au calme, au soleil, à contempler une eau turquoise, à nager avec les poissons, à se perdre dans nos pensées... Quel bonheur !



Sur l'île vous trouvez deux cimetières en hommage au naufragé de la Sémillante.

Pour la petite histoire :


La Sémillante quitte le port de Toulon le 14 février 1855, commandée par le capitaine Jugan, à destination de la Crimée (mer Noire) pour apporter aux forces françaises des vivres, des renforts en troupe et en matériel pour faire la guerre à la Russie.

Son équipage est de 293 hommes, outre son état-major. À son bord, a pris place un détachement plus de 400 militaires de l’armée de terre avec un matériel important (canons, mortiers, munitions, vivres…).

Elle est prise dans une violente tempête au large de la Sardaigne et son commandant décide de passer par les bouches de Bonifacio, aux îles Lavezzi, dans une zone de brisants et d’écueils. Poussée par une rafale de sud, elle heurte à une vitesse estimée à 12 nœuds un haut-fond rocheux signalé par une bouée. Broyée par le choc, elle coule par le fond dans la nuit du 15 au 16 février 1855, corps et biens ; tout a été instantanément englouti.

Le 18 février, les premiers cadavres, certains complètement déchiquetés, sont ramenés sur les grèves par les courants. Ils sont tous inhumés sur l’île, faute de moyens de transport, par une corvée de 50 soldats, détachés en renfort des marins. Le 20, le nombre de corps inhumés s’élève à 250. Les corps du capitaine Jugan et de l’aumônier ont pu être identifiés.

Il n'y eut aucun survivant sur les 773 hommes à bord de la Sémillante. 560 corps reposent dans les deux cimetières de l’île, Acharino à l'ouest, Furcone à l'est. Les autres corps ne seront pas retrouvés.


Le Ministère de la guerre et de la marine de l'époque a fait construire un monument commémoratif en forme de pyramide au sommet de l'un des trois îlots bordant à l'ouest la Cala Lazarina, îlot sur lequel s'est échouée la Sémillante.

La plaque sur le bâtiment du cimetière de Furcone indique :

« À la mémoire des officiers des armées de terre et de mer qui ont trouvé la mort dans le naufrage de la Sémillante le 15 février 1855 vers midi. Leurs restes sont confondus ici avec ceux de leurs hommes unis dans le repos éternel comme ils l'étaient dans le devoir. Que leurs noms soient connus pour nous permettre d'honorer leur mémoire. »
  • Source : Le guide du bateau SPMB/ wikipedia

9 vues

06 56 72 83 38

©2019 by Be HAPPY. Proudly created with Wix.com